Actus Santé

21 articles

La vape est le substitut préféré des Français

Actus Santé

Le tabac reste la première cause de mortalité évitable du monde contemporain avec un taux de croissance de plus de 3% par an. Les fumeurs Français quant à eux sont en tête de liste sur le continent européen, malgré les efforts consentis par le gouvernement Macron depuis son élection. Pourtant, les données statistiques enregistrées faussent les résultats optimistes de la politique sanitaire française qui a engendré une baisse de plus d’un million de fumeurs entre 2016 et 2017. Ce résultat est inhérent à la main de fer appliquée aux vendeurs de cigarettes, mais également par la proposition de solutions parallèles que sont les substituts nicotiniques moins chers que le tabac, comme les patchs et surtout les e-cigs.

France, au sommet de l’Europe en termes de tabagisme

Avant l’élection du nouveau président en 2017, les Français se situaient aux environs de la 60è place sur le rang des fumeurs du monde. C’est un chiffre ahurissant qui vaut 3 pour cent du PIB, soit une valeur calculable à plus de 1000 euros par an pour chaque fumeur. La première cause de cette donnée statistique n’est autre que le prix accessible du tabac, appuyé par la précocité tabagique des jeunes qui sont de plus en plus nombreux à fumer par rapport aux années 2000.
Remédier par la voie d’une politique contre cette accessibilité a été instaurée par la ministre de la santé publique Agnès Buzyn de par une hausse chronique et semestrielle du prix du paquet, afin d’éliminer ce premier contact avec les jeunes et l’addiction des gros fumeurs. Cette prévention s’étendra jusqu’en 2020 où le prix escompté sera de 10 euros, bien trop cher pour devenir un « Must » de l’organisme.

Les Français sur le chemin de la libération

La prise de décision de la ministre a été plus qu’efficace avec cette réforme cyclique. La réforme décourage à la fois les gros fumeurs tout en les dirigeant vers d’autres solutions plus saines et économiques. Effectivement, soustraire un fumeur à l’arrêt brutal de sa consommation habituelle n’est pas la solution idéale puisque cela risque de le déstabiliser moralement. A cet effet, le cabinet ministériel a prévu une assistance économique à ceux qui passeront le pas vers le substitut tabac, notamment par la prise en charge et le remboursement comme pour les médicaments.

Entre 2016 et 2017, la stratégie de hausse a été une réussite car 1 million de fumeurs ont abandonné la cigarette quotidienne pour des raisons économiques. Par ailleurs, la proposition de nouvelles formules pour se sevrer du tabac commence à convaincre la grande majorité des fumeurs qui veulent arrêter. Parmi celles-ci, il y a la cigarette électronique, la meilleure alternative tabac, qui procure de la nicotine, offre de meilleures sensations, s’accorde à la santé publique (pas d’odeur de tabac, pas de fumée toxique, pas de tabagisme passif).

L’e-cig et les fumeurs français

La partie la plus ardue pour quitter le tabac relève de la substitution nicotinique. Les Français sont de grands consommateurs de cigarettes et trouvent rarement le chemin du sevrage seuls ou par le biais des patchs. Avec l’apparition de la cigarette électronique (substitut tabac polyvalent), la donne a pourtant changé car plus de 25 % de tentatives assistées ont réussi grâce à l’e-liquide et ses propriétés à savoir : l’arôme liquide, le taux de nicotine, la sensation de hit. Vapoter en France reste donc le seul couloir efficace pour quitter la cigarette. Dans un autre contexte, la vape est plutôt considérée comme une alternative à la cigarette et pas forcément au tabac.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *