Actus Santé

30 articles
Tabac chauffé et cigarette electronique

Le tabac chauffé : la nouvelle tendance

Actus Santé

Les grandes entreprises du tabac mondial ne s’y trompent pas : le marché est en train d’évoluer. Sous l’impulsion des amateurs et étant donnée la diminution des ventes des cigarettes traditionnelles, de nouveaux moyens de consommer du tabac font leur apparition. C’est notamment le cas du tabac chauffé, une technique en plein essor actuellement. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

 

Le tabac chauffé : une technique d’avenir pour un monde sans fumée ?

 

Le marché du tabac est en grande évolution actuellement. Les principales industries du secteur investissent dans de nouvelles techniques de consommation du tabac. La fin du système de combustion est programmée. Le tabac sera désormais chauffé et non plus brûlé.

Quelle est la portée réelle de cette tendance ? Si l’on écoute les spécialistes, la fumée ne sera bientôt plus inhalée et les aérosols produits par la chauffe du tabac vont s’imposer. Moins nocifs que la fumée, les aérosols permettraient de réduire les risques liés à l’inhalation du tabac et éviteraient de développer des maladies graves. Même si le conditionnel est de mise, car les études sont toujours en cours, la tendance évolue vers la pérennisation du tabac chauffé.

 

Les différents types de procédés pour réaliser du tabac chauffé

 

Le tabac chauffé par la méthode du contact

Le tabac chauffé grâce à la méthode du contact est celle qui est la plus utilisée. Un stick, dont l’apparence rappelle une cigarette classique, doit être posé sur une lame chaude et être mis en contact avec le tabac. Pour produire le tabac chauffé, la température doit se situer entre 250 et 350 °C. Certaines grandes entreprises mondiales de l’industrie du tabac, comme Philip Morris International (PMI) et British American Tobacco (BAT), utilisent cette méthode pour leurs produits phares.

Le tabac chauffé obtenu à l’aide d’un flux d’air chaud

Une deuxième technique pour obtenir du tabac chauffé consiste en la création d’un flux d’air chaud à l’intérieur d’une capsule de tabac, afin d’en saisir l’arôme et la nicotine. Ici, il n’y a pas de processus de combustion. La température de vaporisation n’excède pas celle obtenue lors de la technique utilisant la combustion.

L’hybridation ou la vaporisation d’un liquide

Une autre technique, que l’on nomme hybride, se base sur la vaporisation d’un liquide. La vapeur créée passe à travers une capsule remplie de granulés de tabac, qui vont permettre de l’aromatiser. D’après les études menées par les industriels du tabac, la température de celui-ci avoisine environ les 30 degrés.
Le ploom tech, le vaporisateur de tabac proposé par Japan Tobacco International et le glo iFuse, développé par British American Tobacco. Lorsque ces deux entreprises ont mis leurs produits sur le marché, ils ont été présentés comme “ de nouveaux produits hybrides combinant la technologie de l’e-cigarette et du tabac “, dont les effets seraient “ sans impact sur le potentiel de réduction des risques “.
En revanche, Imperial Brands, grande entreprise de l’industrie du tabac, ne mise pas sur ces techniques et continue à développer leur cigarette électronique traditionnelle, la Blu.

 

Le système iQOS, le produit de Philip Morris International (PMI) qui change la donne

 

S’il est un produit qui a grandement aidé à accroître la notoriété du tabac chauffé, c’est bien l’iQOS, développé par Philip Morris International. Avec ses promesses de réduire les risques liés à la consommation de tabac traditionnel, l’iQOS a connu rapidement un succès croissant. Néanmoins, les premières études disponibles appellent à la prudence. Résultats contradictoires et avis divergents sont de mise et il faudra certainement avoir un peu de recul pour en savoir plus sur les effets réels du tabac chauffé. À ce jour, il est encore trop tôt pour dire que ce dernier est moins risqué que le tabac classique de façon sûre et certaine.
Cela n’empêche pas pour autant Philip Morris International de continuer à miser durablement sur ce produit. Les investissements consentis pour le développer sont conséquents et des campagnes de communication vantant les mérites de l’iQOS sont de plus en plus nombreuses.

 

Quels sont les liens entre tabac chauffé et cigarette électronique ?

 

Dans ce secteur émergent, proposant de nouveaux produits, il est parfois difficile de s’y retrouver et les confusions entre le tabac chauffé et les cigarettes électroniques ne sont pas rares. Pour mettre les choses au clair et éviter les amalgames, un comité scientifique international a été créé et établit la distinction. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui supervise et surveille tout ce qui a trait de près ou de loin au tabac, valide cette prise de position.

Le tabac chauffé est un secteur actuellement en pleine expansion. Véritable alternative ou effet de mode ? L’avenir nous le dira. Il n’en demeure pas moins que le tabac chauffé séduit de plus en plus d’adeptes, désireux de consommer du tabac autrement et de réduire les risques sur la santé.

 


Laisser un commentaire