E-cigarette

26 articles
Quelles maladies peut-on avoir avec la cigarette électronique ? - Mon Liquide

Quelles maladies peut-on avoir avec la cigarette électronique ?

E-cigarette

Il existe peu de données scientifiques concernant les effets de la cigarette électronique. Toutefois, les maladies respiratoires, comme l’asthme, pourraient être aggravées par le vapotage.

Évidence

Il n’y a pas de mise en évidence de pneumopathie sévère chez les vapoteurs. Le vapotage passif n’existe pas avec une cigarette électronique. Elle pourrait augmenter le risque de cancer, mais il n’y a pas de preuve en littérature scientifique.

Comparaison

Dans tous les cas, la cigarette électronique est nettement moins dangereuse que la cigarette classique. Nous faisons le point sur les maladies qu’elle pourrait provoquer en sachant que le Haut Conseil de Santé Publique a publié une étude en 2022 qui stipule que « les bénéfices potentiels et les risques ne sont pas établis à ce jour ».

Peu d’études pour un produit très récent

Illustration des études sur e-cigarettes

Les études scientifiques réalisées sur la cigarette électronique sont rares et généralement, elles concernent seulement un ou plusieurs produits spécifiques. Or, il existe des centaines de références sur le marché. La majorité des études affirme que la cigarette électronique est moins nocive que la cigarette traditionnelle.

La plupart de ces études déclarent également qu’il est impossible de donner des conclusions certaines car les données utilisables sont encore trop récentes.
Il semblerait que la grande majorité des modèles testés aient révélé un faible niveau de toxicité et présentent un faible danger. Mais les auteurs de ces études précisent qu’il n’y a pas de critère fiable et que le nombre croissant de modèles de cigarettes électroniques et d’e-liquide ne permet pas de tester tous les produits.

Cigarette électronique et risque de cancer

Il semble que le risque de cancer lié à l’utilisation d’une cigarette électronique est nettement moins élevé qu’avec une cigarette traditionnelle.

Les cancers liés au tabac sont dus aux nombreuses substances cancérigènes produites par la fumée. C’est cette dernière qui est responsable des maladies cardiovasculaires, des insuffisances respiratoires et des cancers pulmonaires. Ces produits ne sont pas présents dans la vapeur des cigarettes électroniques.

Il n’y a pas de combustion, pas de production de monoxyde de carbone, de goudrons, d’hydrocarbures… Autant de substances qui sont responsables de maladies cardiovasculaires et des cancers.

Cependant, les effets à long terme de l’utilisation de l’e-cigarette ne sont pas connus. C’est l’une des raisons pour laquelle les experts la déconseillent aux non-fumeurs. La Ligue contre le cancer préconise de réserver l’usage de la cigarette électronique aux fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer.

La cigarette électronique et l’impact pulmonaire

Poumons et impact de l'e-cigarette

Plusieurs études ont été menées pour évaluer les effets de la cigarette électronique sur les poumons. Une étude menée en 2017 a comparé les effets de la cigarette électronique sur les poumons à ceux de la cigarette traditionnelle. Les résultats ont montré que la cigarette électronique n’avait pas beaucoup d’impact sur les poumons, tandis que la cigarette traditionnelle avait des effets négatifs importants.
Une autre étude menée en 2018 a examiné les effets de la vapeur de la cigarette électronique sur les cellules pulmonaires humaines. Les résultats ont montré que la vapeur de cigarette électronique n’a pas endommagé les cellules pulmonaires, contrairement à la fumée de cigarette traditionnelle.

La vapeur de la cigarette électronique est-elle dangereuse?

Bien que la vapeur de la cigarette électronique ne soit pas considérée comme dangereuse pour la santé pulmonaire, il convient de noter que certains e-liquides peuvent contenir des substances nocives telles que des métaux lourds et des produits chimiques cancérigènes. Ces derniers sont généralement vendus en dehors de tout contrôle, et certainement pas par des professionnels du secteur. Veillez à bien vérifier la provenance de vos e-liquides et de ne vous fournir qu’en magasin spécialisé.

Cigarette électronique et maladies cardiovasculaires

Système cardiovasculaire et e-cigarettes

Plusieurs études ont examiné le lien entre la cigarette électronique et les maladies cardiovasculaires. Selon une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology, la cigarette électronique ne semble pas augmenter le risque de maladies cardiovasculaires chez les utilisateurs réguliers. Les chercheurs ont examiné les effets de la cigarette électronique sur la pression artérielle, la fréquence cardiaque et d’autres mesures de la fonction cardiovasculaire. Les résultats ont montré que la cigarette électronique n’affecte pas négativement la fonction cardiovasculaire chez les utilisateurs réguliers.

Une autre étude a examiné l’effet de la cigarette électronique sur les vaisseaux sanguins. Les chercheurs ont découvert que la vapeur de cigarette électronique n’affecte pas négativement la fonction endothéliale, qui est un marqueur clé de la santé cardiovasculaire.

La dépendance à la nicotine : seulement avec certains e-liquides

Les e-liquides qui contiennent de la nicotine peuvent être une aide au sevrage tabagique. Mais, les e-liquides qui contiennent de fortes doses de nicotine peuvent aussi créer une dépendance chez des personnes qui ne fumaient pas. Il est tout à fait possible de développer une réelle dépendance et il y a plus de risques de se tourner ensuite vers des cigarettes traditionnelles. Un non-fumeur ne devrait pas toucher aux cigarettes électroniques.

On ne connaît pas les effets à long terme

Chronologie de la cigarette électronique

Pour l’instant, on ne sait pas réellement si la cigarette électronique est nocive à long terme. Elle est arrivée en France en 2005 et c’est encore un produit trop récent pour avoir le recul nécessaire sur ses conséquences sur la santé. Par précaution, il est recommandé d’utiliser la cigarette électronique comme un outil pour aider à arrêter le tabac et qui doit être utilisé sur une durée limitée. Elle ne devrait pas être utilisée comme un produit de remplacement du tabac sur le long terme.
Il faut retenir que la cigarette électronique pourrait aggraver les symptômes des maladies respiratoires. Son danger est bien moindre que celui du tabagisme. Cependant, son utilisation devrait être réservée aux fumeurs qui souhaitent se sevrer de leur addiction au tabac.

Dans tous les cas, il est essentiel d’acheter des produits aux normes de sécurité européennes, certifiés par l’AFNOR. Les vapoteurs doivent se fournir auprès de vendeurs de confiance et acheter des e-liquides contrôlées, fabriqués en Union européenne.


Laisser un commentaire